Notre
vision

Schola Africa est convaincue que l’éducation est un des piliers du développement et que son niveau dépend directement de la qualité des infrastructures scolaires. Ainsi, afin de mettre en place des projets efficaces et pérennes, nous veillons à toujours respecter deux principes fondamentaux.

Le développement participatif

Schola Africa mène des actions qui impliquent au maximum les acteurs locaux et qui bénéficient directement à l’économie locale.Nous refusons l’assistanat et agissons de manière à ce que les bénéficiaires de nos projets soient acteurs de leur propre développement. Dans cette perspective, nous consultons et faisons participer les principaux protagonistes à nos projets en sollicitant leur aide par exemple pour apporter les agrégats (eau, pierres et sable) nécessaires à la construction des salles de classe.

C’est en cela que les intéressés pourront s’approprier la salle de classe et la rendre viable sur le long terme.

IMG_7810.HEIC

Le suivi

D’autre part, Schola Africa assure un suivi régulier de ses projets car elle tient à rester informée au fil des années des projets mis en place. Cela lui permet d’apporter des améliorations adaptées à l’évolution des besoins des populations locales. Les membres de l’association assurent eux-mêmes une grande partie du suivi de leurs projets lors des trois missions annuelles au Sénégal. En dehors de celles-ci, ils mènent un suivi à distance par l'intermédiaire de leurs interlocuteurs présents sur place. En effet, Schola Africa entretient un contact régulier, par voie téléphonique à raison d'une fois par mois, avec ses différents partenaires locaux. Au Burkina Faso, Schola Africa peut compter sur l’implication sans faille de son cofondateur, Karim Gomina, qui s'assure du maintien des liens entre les écoles et l’association.

IMG_1266_edited.jpg

© 2023 by Last Chance. Proudly created with Wix.com